Guerilla gardening france
Guérilla gardening France | 69 / action des pendarts artivistes jardiniers !
- Guérilla gardening france welcome

www.guerilla-gardening-france.fr

69 / action des pendarts artivistes jardiniers !

 

–› La pétition de soutiens
–› Le blog des pendarts jardiniers
–› La page facebook
–›  D’autres photos sur le site Riveka
–›  ici sur la carte GG France

 

 

2016

 Janvier 2016

Les pendarts jardiniers sous surveillance !

(article source sur le blog des pendarts jardiniers) Le progres 1 janvier 2016

LES PENDARTS, LE JARDIN DES PIRATES : UN LIEU PLACE SOUS HAUTE SURVEILLANCE LE FEUILLETON DE L’ANNEE .

Les habitants ont suivi de près les péripéties des Pendarts, jardiniers pirates autoproclamés de la rue du bon Pasteur. Leur projet ? Réaliser un jardin collectif et autogéré sur les Pentes en occupant un terrain en friche inoccupé, propriété de la Ville de Lyon. Plus de 200 personnes ont découvert, dimanche 1er mars, la friche de 1700 m2 avant qu’elle ne soit évacuée par les policiers. Le jeu du chat et de la souris n’a alors fait que commencer entre les Pendarts et les forces de l’ordre, rythmé par des arrêtés d’expulsion pris par la Ville de Lyon pour des questions de sécurité. La mairie du 1er est venue à leur rescousse en lançant l’idée d’aller, au niveau réglementaire, vers une convention d’occupation temporaire de la friche. Lors d’une énième expulsion mi-avril, les Pendarts ont créé un comité populaire dans l’esprit du comité populaire de défense de la Croix-Rousse des années 70. Les jardiniers pirates n’ont pas fait une croix sur leur jardin. Une pétition de soutien dépassant les 3000 signatures a été remise à Gérard-Collomb, sénateur-maire de Lyon.

 2016janv Lyon guerillagardening pendartjardiniers 2016janv Lyon guerillagardening pendartjardiniers 2

 

 

 

2015

 

Juin 2015

LETTRE AUX VOISINS SUITE À LA FERMETURE DU JARDIN DES PENDARTS

  1. « Ce mardi (2 juin 2015) matin, dès 8 heures, une trentaine de CRS ont bloqué la rue Bon Pasteur, dans le premier arrondissement lyonnais, afin d’expulser les occupants de la maison occupée par l’association La Ruche et du jardin squatté par Les Pendarts, situés au 33 bis et au 35 de l’artère. » Conféré Le progrès 3 juin 2015

Qu’avons nous fait pour mériter cela ?

Planté des Radis ! Aménagé un jardin de quartier autogéré! Créé du lien social, de la joie, de la bonne humeur. Aménagé un lieu convivial où chacun peut se détendre, échanger créer, jouer, expérimenter. Où est le mal ?

Oui nous avons fait cela sans autorisation et sans consulter personne. Parce que nous voulions faire autrement, sans utiliser l’argent public, en s’appuyant uniquement sur la force vive, l’imagination et la solidarité des citoyens. Nous, petit groupe d’habitants, de la rue, du quartier, de la ville.

Après une ouverture le 28 février qui a rassemblé plus de 300 personnes, nous pensions avoir gagné en légitimité, mais cela ne semblait pas suffisant. Alors avec nos voisins de l’association Ruche de X Rousse également occupants sans droit ni titre au 33 bis rue du bon pasteur, nous avons lancé une pétition, remise à M. le maire le 24 avril comptant plus de 3000 signatures, pour obtenir une convention d’occupation temporaire pour ce terrain.

En réponse:

  1. « Les forces de l’ordre ont pris possession de la rue Bon-Pasteur délogeant les jardiniers pirates appelés « Pendarts » aux numéros, 33, 33bis et 35. Marteau-piqueur, pelleteuse sont entrés en action pour condamner les lieux. Attentat, travaux d’urgence ? Non, expulsion des occupants de la Ruche de Croix-Rousse au n° 33 et des Pendarts les jardiniers pirates des n° 33bis et 35 de la rue. » Conféré Le progrès 3 juin 2015.

Les raisons invoquées ? La sécurité, la propriété privée. Sur le premier point aucune étude sérieuse n’a été portée à notre connaissance, quelques photos prises de murs qui s’effritent, des suppositions de risques d’écroulement en raison de la présence de galeries souterraines (comme partout dans le quartier).

Quand à la propriété il s’agit de biens appartenant à la ville de Lyon, donc à ses habitants. Nous sommes d’accord sur le fait que la propriété donne à l’humain un minimum d’intimité et de stabilité et que c’est essentiel pour chacun d’avoir un lieu où mener son activité, ses projets et s’épanouir. Nous ne nous intéressons pas aux terrains où le propriétaire a une « propriété d’usage » de son bien, qu’il le fait vivre et qu’il s’en sert. Mais si un terrain ou un bâtiment est dormant, s’il est délaissé, s’il ne sert qu’à satisfaire les logiques de spéculation ou de réserve foncière à de lointains projets encore mal définis, et bien nous nous permettons d’aller y expérimenter !

Cette situation est trop scandaleuse pour que l’on ait des scrupules à en contrarier les logiques !  

Nous estimons qu’il est dans notre droit de citoyens d’agir de notre propre chef et de se réapproprier un espace public laissé à l’abandon par nos élus et ne faisant l’objet d’aucun projet à court terme.

Oui nous avons brocardé nos chers élus dans nos écrits, mais c’était de bonne guerre non !? Doit-on répondre à quelques écrits satiriques par la force et la violence ?

Nous estimons qu’il y a urgence à penser notre monde autrement. Bien plus qu’un simple jardin partagé, nous avons ambitionné de faire de ce terrain un lieu d’expérimentation sociale, économique et artistique. Ainsi il était devenu un lieu d’esquisse où chacun pouvait s’exercer, s’exprimer, se tromper, recommencer. Les lois sont historiquement mouvantes, pour faire changer celles-ci, il est parfois nécessaire de les bousculer ou d’y désobéir. En ce qui nous concerne, notre objectif est clair, en finir avec la « machine-travail-planétaire, et faire dérailler le train-train quotidien.

Les jardiniers « pirates pacifistes » que nous sommes ne mettront pas leur drapeau en berne, c’est pourquoi nous avons imaginé reconstituer le comité populaire de la X Rousse.

Rappelons-nous que nous habitons dans un quartier qui a une histoire et des valeurs de résistance et de lutte pour les droits du citoyen. On peut s’interroger sur comment perpétuer ces valeurs, et mesurer notre pouvoir si nous nous unissons face aux injustices.

Aujourd’hui ce jardin est clos, peut-être sera-t-il réouvert demain par nous ou par d’autres, qu’importe.

Nous vous invitons cher(e)s voisin(e)s, chèr(e)s amis, souteneurs ou détracteurs d’ici ou d’ailleurs à imaginer comment redonner rapidement l’accès du jardin aux habitants  »

Vos initiatives sont les bienvenues. La vie de notre quartier est une préoccupation qui nous implique tous et qui dépend de chacun de nous. Quelle société voulons-nous construire ?

Nous vous remercions pour votre attention et pour vos réponses. Nous espérons à bientôt

Les Jardiniers Pirates Artivistes et Extravagants

 https://lespendarts.files.wordpress.com/2015/06/crs-ligne.jpg?w=815&h=548

 

 

 

 

Avril-mai 2015

Jardiniers expulsés, jardin à réoccuper !

 2015maigglyonpendartsjardiniersreoccupationguerillagardening

–› Réunion dimanche 19 avril
–› Article sur l’expulsion sur LyonCapitale
–› Article sur l’expulsion sur Rue89Lyon
–› Avis d’expulsion

 

–› Evénement sur facebook :

AU PENDARTS NOUS Y RESTERONS – NOTRE JARDIN N’EST PAS A VENDRE
On est à la Croix-Rousse, on agit, on milite, on l’exprime.

FETE DU 1ER MAI A PARTIR DE 10H

COUSCOUS GEANT PARTICIPATIF VEGETARIEN :
Malek (l’épicier rue des pierres plantes fils d’épicier installé en 1956 à la Croix Rousse) vous expliquera comment faire un couscous
Viens avec tes légumes et ton économe.

SERIGRAPHIE SUR TEE-SHIRT
Papy Art ancien membre du comité populaire de la X Rousse
Venez avec votre tee-shirt pour y imprimer le dessins des jardinier pirates.

GRAPHE VEGETAL
Avec Guerilla gardening Lyon réalisation de Graphe végétal participatif

CONTES
Paul Pons Contes

COMITE POPULAIRE CROIX ROUSSE LE RETOUR
reconstitution du Comité Populaire de la X Rousse

VISITES D’IDEES SURPRISES

MUSIQUE
– 17h François Mallet cabaret libertaire

LE CRIEUR
– 19h30 Le Crieur public de La X Rousse

 

 

 

 

 

 

 

Appel à la résistance face à l’ordonnance d’expulsion commandée par la Ville de Lyon et ses représentants.

Alors que nous proposions le dialogue, vous nous envoyez les forces de l’ordre. Révolte et mépris, voilà ce que nous inspire en premier lieu votre attitude.

Contrairement à vos accusations, loin de semer la confusion que vous semblez vouloir maintenir, nos mots et nos actions sont transparents.

Tous les usagers du jardin sont partie prenante des conditions dans lesquelles nous avons occupé le terrain. Toutes les informations relatives aux raisons de notre occupation sont affichées de manière lisible à l’entrée du jardin. Toutes nos actions sont publiques et font l’objet d’une diffusion dans les médias.

Les Zones à Risques Géotechniques (ZRG) concernent l’ensemble des Pentes de la Croix-Rousse qui sont transpercées de trous, galeries et caves. Le classement en ZRG n’est pas un motif d’expulsion recevable sans autre enquête spécifique. Nous aurions pu espérer qu’au lieu de gaspiller l’argent public dans des mesures de répressions et de gardiennage, celui-ci soit utilisé dans une étude sérieuse sur la dangerosité de notre jardin eco-citoyen.

Nous ne saurions cautionner la politique de la peur que vous essayez d’instaurer. Il vous faudra bien finir par comprendre que vous n’êtes pas au service d’un majorité ou d’une minorité mais de l’ensemble des citoyens de ce pays. Nous ne croyons plus aux institutions que vous représentez et nous ne voulons plus de ce monde que vous essayez de nous imposer chaque jour par la violence. Nous ne croyons plus à la justice de ce pays où les intérêts financiers prévalent sur les valeurs écologiques et humaines.

Nous appelons chacun à la désobéissance civile généralisée.

 

 

2015avril_Lyon_Pendarts-jardiniers_guerilla-gardening-france_La-ruche-de-la-X-rousse 

Fête de soutien du 30 au 1er mai 2015

 

 

2015avril_Lyon_Pendarts-jardiniers_guerilla-gardening-france_reouverture

 

 

2015avril_Lyon_Pendarts-jardiniers_guerilla-gardening-france_Louise-brandit-des-radis-sauvés-avant-la-fermeture-du-jardin_Credit-photo-Eva-Thiébaud-Rue89Lyon

 

 

 

Manifestation STOPTAFTA devant le jardin le 18 avril 2015 :

2015avril_Lyon_Pendarts-jardiniers_guerilla-gardening-france_stop-tafta-lyon

 

 

 

Plan d’action – expériences en cours

Bonjour à tous les jardiniers,
En attendant les prochains évènements pirates, nous avons préparé un plan provisoire des actions en cours, afin de vous repérer si vous souhaitez participer activement à la vie du jardin dès que le soleil pointe son nez.
N’hésitez pas à contacter les référents d’activités.
A très bientôt
Les jardiniers Pirates Artivistes et Extravagants

SIGNEZ LA PÉTITION Soutien à l’association La Ruche de Croix-Rousse et au collectif des Pendarts

 

https://lespendarts.files.wordpress.com/2015/03/v2-plandactiona3.jpg

 

 

 

 

Les Pendarts piraterie #2 « fête de printemps »

 

Pour asseoir la légitimité de notre petit coin de jardin, pour continuer les travaux d’embellissement, pour débattre, échanger ensemble sur comment faire demain, nous vous invitons à une fête du printemps exceptionnelle le Samedi 21 mars. Nous étions plus de 300, nous serons 1000…

Rappel pour ceux qui arrivent :

Nous, Les Jardiniers Pirates, Artivistes et Extravagant(e)s, avons ouvert le 28 février 2015 au 35 rue du bon pasteur (Lyon) « Le jardin des pendarts », un lieu collectif autogéré et partagé une Zone autonome, un lieu d’expérimentation artistique, sociale, écologique et économique, le point de départ d’une nouvelle commune indépendante.

Nous sommes des citoyens responsables. Nous ne sommes d’aucun parti, notre action est spontanée, elle correspond à une réponse d’urgence face au monde actuel. Notre action est pacifiste, nous n’avons commis aucune dégradation, nous avons simplement occupé, dans notre quartier, un terrain en friche depuis plus de 20 ans pour y planter des légumes. Bien plus qu’un simple jardin partagé, nous ambitionnons de faire de ce terrain un lieu d’expérimentation sociale, économique et artistique.

Notre appel au jardinage a rassemblé entre 300 et 400 personnes le samedi 28 février 2015. Il ne s’agit donc pas d’un acte isolé. Pourtant, les autorités provisoirement officielles nous regardent comme des malfrats. Nous savons que nous n’avons rien à craindre car nous sommes des citoyens responsables faisant face à une société irresponsable. Nous n’avons rien à cacher, toutes nos actions sont publiques et ouvertes à tous. Tous les jours des personnes passent dans le jardin pour discuter, pour semer, pour bricoler. Nous sommes en train d’imaginer une autre manière de vivre ensemble conviviale et joyeuse.

Nous vous invitons donc le samedi 21 mars à venir fêter le printemps au jardin des pendarts. Nous sommes en train de concocter le programme de cette journée que nous voulons ludique, toutes vos propositions sont les bienvenues. Il est possible que nous étendions l’évènement jusqu’à dimanche. Nous vous tiendrons informés sur ces pages des détails du programme et de nos invités éventuels.

 

PROGRAMME :

– 13H Pique-Nique
– 14H Ouverture Piraterie #2
– 16H CRI (Collectif)
– 18H30 CRIEUR Gérald Rigaud Crieur Public de La Croix-Rousse

 –› Détails ici sur leur site

 

 

 

 

 

 

 

 

Déclaration des Pendarts jardiniers

Suite au questionnement de certains élus et en réaction à l’article paru dans
Le Progrès le 03/03/15, voici notre réponse :

Nous sommes un groupement d’habitants, de citoyens, pour certains installés depuis plus de 20 ans dans le quartier. Nous sommes indignés par les logiques d’une société que nous considérons comme injuste. Nous nous inscrivons dans un mouvement global de reprise de la terre par ceux qui y vivent (à l’instar des ZAD, Incroyables comestibles, Zapatiste…).

Non nous ne sommes pas des “punks“ bien que nous n’ayons rien contre ce mouvement pacifiste qui a lui aussi sa légitimité. Nous ne sommes d’aucun parti, notre action est spontanée, elle correspond à une réponse d’urgence face au monde actuel. Nous sommes plus proches d’une écologie libertaire à la « Charlie » que celle de partis politiques décrédibilisés par des jeux de calculs électoraux et compromis dans des intérêts économiques mortifères.

Nous sommes des citoyens responsables. Notre action est pacifiste, nous n’avons commis aucune dégradation, nous avons simplement occupé, dans notre quartier, un terrain en friche depuis plus de 20 ans pour y planter des légumes. Bien que n’ayant demandé aucune autorisation, notre action était annoncée sur les réseaux sociaux depuis un mois, elle a fait l’objet d’une publication dans la presse. Bien plus qu’un simple jardin partagé, nous ambitionnons de faire de ce terrain un lieu d’expérimentation sociale, économique et artistique.

lesgraines

Notre appel au jardinage a rassemblé entre 300 et 400 personnes ce samedi 28 février 2015. Il ne s’agit donc pas d’un acte isolé de quelques “punks“ mais d’un nouvel élan issu d’une véritable nécessité exprimée par les habitants du quartier. Votre proposition d’« investir un lieu déjà prévu même petit mais très agréable situé à l’angle rue pierre dupont / gymnase genety : un grand bac de 3 à 5 m de long de disponible avec un point d’eau » nous fait l’effet d’une invitation adressée à des enfants leur demandant d’aller jouer dans un bac à sable.

Nous n’avons commis aucune effraction, ce terrain a toujours été fréquenté par les habitants du quartier et les curieux de passage. Nous sommes profondément non-violents. Nous avons réussi à désamorcer l’agressivité de policiers venus nombreux, mandatés pour faire évacuer de vilains “punks“. L’un de nous a interpellé un policier en uniforme tentant de sauter le grillage muni d’une bombe lacrymogène afin de l’inviter à passer par la porte!!! Face à des familles venues paisiblement participer à une action de jardinage, cette intervention nous a paru absolument démesurée et totalement grotesque.

Les lois sont historiquement mouvantes, elles ont toujours évolué en fonction des aspirations des citoyens. Pour faire changer celles-ci, il est parfois nécessaire de les bousculer ou d’y désobéir, comme l’explique Henri David Thoreau dans son livre « La désobéissance civile » (« Resistance to Civil Government »), mais aussi le résistant Stéphane Hessel à travers son manifeste « Indignez vous! » ; c’est l’histoire de tous les mouvements sociaux.

Et de fait, nous sommes sur une terre d’histoire, celle des canuts. Une histoire que nous réactivons maintenant. Notre jardinage est un acte moral face à une société immorale et à l’agonie qui a besoin de policiers pour maintenir ses injustices. Nous avons démontré ce 28 février 2015 que nous pouvons nous gouverner nous-mêmes. Notre manifeste s’inspire des Guérilla-garden dont un des adages est « Grow vegetables not government ». Nous utilisons le terme « guérilla » comme un trait d’humour afin de désarçonner les réactions policières à l’encontre de « criminels » qui plantent des fleurs et des légumes.

Nous sommes d’accord sur le fait que la propriété donne à l’humain un minimum d’intimité et de stabilité et que c’est essentiel pour chacun d’avoir un lieu où mener son activité, ses projets et s’épanouir. Nous ne nous intéressons pas aux terrains où le propriétaire a une « propriété d’usage » de son bien, qu’il le fait vivre et qu’il s’en sert. Mais si un terrain est dormant, s’il est délaissé alors que des centaines de personnes sont sur liste d’attente pour avoir accès à un jardin partagé, s’il ne sert qu’à satisfaire les logiques de spéculation ou de réserve foncière à de lointains projets encore mal définis, alors nous nous permettons d’aller y jardiner ! Cette situation est trop scandaleuse pour que l’on ait des scrupules à en contrarier les logiques !

En ce qui concerne l’association La Ruche et les occupants du 33bis rue du bon pasteur, ce sont des voisins avec lesquels nous tissons depuis bientôt un an des liens d’amitié. Pour autant, notre action est une initiative d’habitants totalement indépendante de cette association. Ceci dit, puisque vous nous en parlez, nous regrettons que depuis ses débuts, ce projet ouvert sur le quartier soit étouffé par des lois sécuritaires dont les fins nous échappent. Et nous soutenons la création d’un projet associatif et culturel de quartier dans cette si accueillante maison qui pourrait entrer en relation amoureuse et complémentaire avec notre opération de jardinage « Artiviste ».

Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire, nous sommes prêts à vous rencontrer et nous vous invitons à venir visiter notre petit coin de paradis retrouvé.

Amicalement

Les Pendarts jardiniers pirates Artivistes et Extravangants

 

 

 

 

 

 

Initiative de tague en mousse

2015fevrier-Lyon-pendartsjardiniers-guerillagardening-photosMargot Michaud
Avec ce beau soleil les nouvelles initiatives arrivent sur Lyon! Le Jardin des Pendarts a ouvert ses portes et son terrain le dernier weekend de février. 
Nous y avons marqué le symbole international des lieux autogérés. Très vite nous y retournerons pour le terminer et en faire d’autres jolis graffs dans l’atmosphère chaleureuse de ce magnifique lieu. 

 2015avril_Lyon_Pendarts-jardiniers_guerilla-gardening-france_tague-mousse-green-moss1 2015avril_Lyon_Pendarts-jardiniers_guerilla-gardening-france_tague-mousse-green-moss2 2015avril_Lyon_Pendarts-jardiniers_guerilla-gardening-france_tague-mousse-green-moss

 

 

 

 

 

 

Compte rendu de première journée d’action

 

JARDIN DES PENDARTS VC2 from AruspiceCircus on Vimeo.

 

 

Le jardin est ouvert! Venez quand vous voulez nous y sommes, y serons tous les jours !

Nous, Les Jardiniers Pirates, Artivistes et Extravagant(e)s, avons ouvert le 28 février 2015 au 35 rue du bon pasteur « Le jardin des pendarts », un lieu collectif autogéré et partagé une Zone autonome, un lieu d’expérimentation artistique, social, écologique et économique le point de départ d’une nouvelle commune indépendante.

 

2015lyon-pendartsjardiniers-guerillapotagere1

Nous avons mené ensemble une action conviviale et joyeuse. Nous avons choisit un endroit qui nous plait, en bas de chez nous, dans notre quartier et nous sommes passés à l’action ! Entre ceux qui n’ont fait que passer, et ceux qui y ont passé toute la journée, nous étions plus de 300 hier à exprimer notre envie de nature, et notre besoin de liberté.

 

Avec nos plantes, nos graines et nos outils, nous avons squatté le terrain en attendant qu’il soit restitué de droit à ses habitants ! Nous ne demandons pas de titre de propriété, nous appelons à une restitution de droit. Nous sommes des indiens devenus ouvriers canuts maintenant cul nu, nous reprenons aujourd’hui le sol qui à été volé jadis à nos ancêtres. Nous sommes sur une terre d’histoire, celle des canuts, une histoire que nous réactivons maintenant.

  2015lyon-pendartsjardiniers-guerillapotagere2

Bravo et merci à tous pour cette journée dont le succès est incontestable. Tout s’est déroulé dans la joie et la bonne humeur, nous avons mis notre programme en action. Nous espérons que cette fantaisie sera le premier pas, de coté, d’une nouvelle aventure humaine, qui va essaimer tout le quartier et au-delà.

 

Nous nous inscrivons dans un mouvement global de reprise de la terre par ceux qui y vivent . (ZAD, Collibri, Incroyable comestible, Zapatiste…).

 

Notre journée s’est finie en beauté malgré la tentative d’assaut des services de police, nous avons su rester calmes et solidaires afin d’esquiver la confrontation. Notre jardinage est un acte moral face à une société immorale et à l’agonie qui a besoin de policiers pour maintenir ses injustices. Nous avons démontré ce 28 février 2015 que nous n’avons pas besoin d’être gouvernés. « Grow vegetables no government » Notre manifeste s’inspire des guérilla-garden. Nous utilisons le terme guérilla comme un trait d’humour afin de désarçonner les réactions policières à l’encontre de « criminels » qui plantent des fleurs et des légumes.

 

 
2015lyon-pendartsjardiniers-guerillapotagere
 

L’an 01, c’est commencé pour cette année, nous déclarons 2015 année 01, début d’une nouvelle ère basée sur le rire, l’utopie, l’amour libre et débridé, début d’un « nouveau monde amoureux » qui marquera la fin de la bêtise universelle civilisée.

 

« Nous allons inaugurer le temps où l’homme va assumer sa destinée de penseur et de créateur en devenant ce qu’il est et n’a jamais été : un être humain à part entière. Et devenir humain signifie se nier comme esclave du travail et du pouvoir pour affirmer son droit de créer à la fois sa propre destinée et des situations favorables au bonheur de tous. » Raoul Vaneigem, L’état n’est rien soyons tout.

 

Ce n’est qu’un début
A bientôt
Les jardiniers Pirates, Artivites et extravagants

 

 jardin-des-pendarts-actions
 
 
 
 
 
 

 

Appel au jardin !

 

 
Bonjour,

 

On ouvre un jardin, partagé, autogéré, reprise de la terre par les indiens… 
1700 M2 de terrain (abandonné depuis 15 ans) au cœur des pentes de la X Rousse.

Un groupe armé de râteaux, d’arrosoirs et de graines de haricots, de petits pois, de courges et de coucourdons ainsi que quelque concombre va ouvrir le jardin des Pendarts.

https://www.facebook.com/events/408951832602973/?fref=ts

https://lespendarts.wordpress.com

 –›  ici sur la carte GG France

Le Samedi 28 février au 35 rue du bon pasteur… Lyon 1

Si vous pouvez nous mettre dans votre agenda c’est super! Si vous êtes sur Lyon le 28, si vous connaissez des personnes sur Lyon faites passer l’info.

A partager sans modération!

lespendarts@free.fr

 

Jardindespendarts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

:RDV: *°°°* :ici: :*: :OK: :f: :home: :gg: :dead: :guerre: :s :good: ^^ ;D :D :) :( :/ 8) :0 :angel: :evil: ➝ more »