Guerilla gardening france
Guérilla gardening France | 60/ Une amende pour les jardiniers pirates ?!
- Guérilla gardening france welcome

www.guerilla-gardening-france.fr

60/ Une amende pour les jardiniers pirates ?!

–›  Leur blog
–›  La pétition
–›  Sur la carte GG-France

 

« Dégradation de l’espace public ». Voilà l’épitaphe que devrait porter un jardin collectif public selon la police municipale de Compiègne.

Ce jardin, monté par un collectif informel (relayé par les escargots solidaires) se situe sur une platebande le long de l’Oise (sur le quai du clos des roses). Il semble d’une nocivité totale pour les pouvoirs publics de Compiègne.

De plus en plus de jardiniers se font réprimander par la police (récemment à Grenoble aux jardins d’utopies, à Lyon chez les pendarts artivistes jardiniers…).

C’est une abbération de dire que c’est de la dégradation plutôt que de « l’aggradation », de dire que c’est une occupation illégale alors que c’est de l’espace public délaissé par la ville…

Soutenons nous dans nos projets, signons les pétitions et continuons sans relache à planter partout où nous le pouvons !

 

 

Juin 2015

sur leur blog :

Les bords de l’Oise ont été rasé ce vendredi 29 mars, le jardin avec, tout ce qui dépassait ayant été retiré. Des ordres ont surement été donné par la mairie, étant donné qu’il y a un mois des gens travaillant dans les espaces verts nous avaient dit que ça ne les dérangeait pas et qu’ils ne voulaient pas le détruire.

Nous comptons bien continuer ce petit bout de jardin. On a donc remis un 4 ème panneau et continué les petites parcelles.

 

2015mai-guerillagardening-compiegne-article-des-jeunes-cultivent-lart-du-partage-oise-hebdo 2015mai-guerillagardening-compiegne-article-les-jardiniers-hors-la-loi-dans-le-colimateur-de-la-police-municipale

 

 

Mai 2015

publié sur leur blog :

« Dégradation de l’espace public ». Voilà l’épitaphe que devrait porter un jardin collectif public selon la police municipale de Compiègne.

Ce jardin, monté par un collectif informel (relayé par les escargots solidaires) se situe sur une platebande le long de l’Oise (sur le quai du clos des roses). Il semble d’une nocivité totale pour les pouvoirs publics de Compiègne.

 

Pourtant :

-Il est biologique et sans mécanisation

-Il remplace les herbes hautes et les orties d’un lieu non utilisé. Du moins il veut s’intégrer dedans car l’idée n’est pas de détruire les fleurs sauvages comme peut le faire une tondeuse à gazon

-Il recueille le soutien des passants et habitants aux origines sociales multiples. En peu de temps une dizaine de passants y ont proposé leur aide, du matériel, des graines, un peu de temps, et des sourires.

– Il n’a obtenu que des avis d’encouragement. L’illégalité, au vu de ce que cette action apporte, sans grande prétention (légumes, activités, convivialité, repas partagés,…), n’avait pas l’air de choquer la population.

 

Mais il s’agit là d’un délit d’une très grande gravité qui mérite une « verbalisation de 1500 euros d’amende pour dégradation et occupation de l’espace public, et publicité non déclarée » (on a mis un panneau pour indiquer ce qui était effectué sur le lieu).

Dégradation ? De la terre a été retournée, des herbes coupées, des morceaux de bois posés, des fleurs plantées, des graines semées, voilà ce qui est considéré comme une dégradation.

Occupation ? On a ouvert au public un lieu qui était auparavant inaccessible à tous.

2015mai-guerillagardening-compiegne-jardin-collectif-espace-public-droit-appropriation-bien-commun-BD

 

A côté de cela :

Mettre du béton partout, urbaniser toujours plus de terres arables, autoriser et subventionner une agriculture intensive chimique, légaliser et valoriser la vente de pesticides/herbicides, construire des villes où les voitures sont reines et obligatoires pour se déplacer, pouvant librement rejeter leur particule, vendre la ville à des grandes chaines de commerce … Tout ça n’est pas de la dégradation de l’espace public.

Et la police municipale est là pour verbaliser le jardinage sauvage. Ce qui dérange c’est que cette activité ne soit pas sous approbation et contrôle de la mairie ou de la préfecture.

« Compiègne ville impériale » porte bien son nom, tout ce qui n’est pas sous l’autorité de notre maire ne peut exister.

Pour agir la police a fait pression sur deux jardiniers présents lorsqu’elle passait en les portant responsables de la totalité de ce qui était fait, alors que c’est tout un collectif qui a construit ce jardin.

En attendant le collectif ne compte pas abandonner. D’autres jardins fleuriront. Une pétition de soutien a été lancée afin de commencer le bras de fer pour que ces activités puissent perdurer.

2015mai-guerillagardening-compiegne-jardin-collectif-espace-public-droit-appropriation-bien-commun2BD 

 

Lancement de la pétition :

Signez la pétition !

La police municipale veut verbaliser un jardin sauvage crée par un collectif d’habitants à Compiègne, situé sur le Quai de Clos de Roses. Celui-ci ayant vocation à être biologique, sans mécanisation et dans une optique de réappropriation de l’espace public.  Elle s’attaque à deux jardiniers interpellés aléatoirement, et leur reproche trois choses:

-Dégradation de l’espace public

-Occupation de l’espace public

-Publicité illégale (car un panneau explicatif est au fond du jardin).

Elle les a menacés d’une amende de 1 500 euros.

 

Nous ne nous reconnaissons pas dans ces accusations, et nous craignons que le jardin soit détruit. Par cette pétition on cherche un soutien afin de revendiquer que :

-Un potager n’est pas une dégradation.

– Le citoyen ne soit pas verbalisé pour se réapproprier un espace abandonné, surtout quand son action n’a pas pour but de le privatiser, mais au contraire de le rendre accessible

-Le panneau n’est pas une publicité, il est obligatoire pour expliquer la démarche afin de rendre participatif ce lieu.

 

Nous souhaitons garder ce jardin informel sans qu’il soit menacé par les pouvoirs publics, qu’il reste autogéré et indépendant de toute autorité.

 

 

 

Une réponse pour “60/ Une amende pour les jardiniers pirates ?!”

    • Je reviens rapidement vers vous.

      Les textes de lois ( je peux vous les envoyer) disent en gros qu’il y a plusieurs niveau de dégradation mais ça peut aller jusqu’à de la prison et 15 000€ d’amende…

      Mais en terme de comparaison, il y a faillis y avoir une amende de 500 euros et remise en état d’un site (500m2 de pelouse d’un campus transformés depuis 6 ans en jardins collectifs) aux frais de deux jardiniers à grenoble cet été mais le maire a abandonné sa plainte suite à la pression ; à Lyon depuis deux mois les Pendarts jardiniers se font expulsés et risques des amendes mais jusqu’à présent rien de risqué non plus… Tout ça pour vous dire qu’il y a des précédents où la justice n’a pas tranché contre ces actions de guérilla potagères et donc qu’il y a moyen de retrouver une jurisprudence qui puisse au pire vous faire sortir d’affaire…

      Il ne risque pas d’y avoir grand chose non plus si ils n’ont pas donné leur identité et que la police n’a pas de preuve. La prochaine fois dites simplement « je n’ai rien a déclaré » car même si vous dites « je jardine juste » ils peuvent s’en resservir contre vous… Après moi quand je me fais contrôler j’assume pleinement en expliquant le but de l’action car c’est un acte assumé que je défend, c’est un acte de désobéissance civile et je suis plutôt à dire « si il fallait le faire je le referai ! » mais certaines fois il vaut mieux dire « je n’ai rien a déclaré »… :)

      Vous ne risquez pas grand chose aussi car si l’affaire se poursuit tout les réseaux relayeront cette histoire et le maire fera demi tour j’en suis sure !
      A chaque fois c’est une bonne occasion pour dynamiser un groupe, d’en parler dans les médias, et de multiplier vos actions et je vous conseille même de poursuivre en force ! :)
      C’est une abbération de dire que c’est de la dégradation plutôt que de l’aggradation, une occupation illégale alors que c’est de l’espace public délaissé par la ville, etc.

      N’hésitez pas si vous avez besoin d’aide, si vous avez d’autres questions on est là pour vous soutenir et faire monter la sauce si besoin est !?

      Jardineuseument

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

:RDV: *°°°* :ici: :*: :OK: :f: :home: :gg: :dead: :guerre: :s :good: ^^ ;D :D :) :( :/ 8) :0 :angel: :evil: ➝ more »